Vous êtes Sandor Ferenczi, psychanalyste hongrois, âgé de 47 ans, et vous avez publié l'année dernière dans la revue de psychanalyse deux articles : « Les névroses du dimanche » et « Dégoût pour le petit déjeuner ».Suivant →